Tourisme : redynamiser les villes grâce à un ciel de parapluies

Les centres-villes gagnent en vitalité grâce aux couleurs chaudes qui surplombent les rues. Grâce aux parapluies colorés, les passants sont indéniablement attirés vers des zones parfois méconnues qui méritent pourtant d’être appréciées.

ciel parapluie

L’origine du Umbrella Sky Project au Portugal

Isolé des destinations portugaises les plus frénétiques, Águeda faisait partie de ces villages peu fréquentés. Du moins, jusqu’en 2012, année où l’agence Sexta Feira décide de redorer l’image de la ville via Umbrella Sky Project. L’idée est de suspendre plusieurs parapluies de sorte à créer un ciel multicolore pour attirer les touristes. Le pari est gagné puisque des touristes par milliers se déplacent chaque année pour s’extasier devant cette oeuvre d’art.

Du 1er juillet au 30 septembre, le village se pare d’une mosaïque de couleurs unis ou encore de parapluies imprimés. Les artistes profitent de cette période pour habiller les rues du centre-ville grâce au street art. Les escaliers, les murs, les sols… sont peints dans des tons pétillants qui font écho à l’atmosphère accueillante créée par les parapluies multicolores.

Des câbles sont tendus entre les toitures, créant un support solide pour les parapluies qui ressortent chaque année en décembre. Ils sont alors associés à des guirlandes lumineuses dont le scintillement apporte un rendu féerique. A l’évidence, cette initiative a permis à Águeda de gagner sa place en tant que destination touristique incontournable.

Le ciel de parapluie exporté partout dans le monde

D’autres villes et villages isolés ou en perte d’attractivité ont décidé d’adopter le même concept pour gagner en visibilité. En 2019, 800 parapluies débarquent à Paris 8, plus précisément au Village Royal. La touche créative et élégante rehausse le plaisir de se promener dans une rue piétonne.

Paris n’est pourtant pas l’unique destination à miser sur les parapluies pour booster les réservations tant pour un week-end que pour un long séjour. En effet, ce ciel dynamique est présent partout : dans la rue de la Paix (Lens), au Mecenatpolis Mall (Séoul), dans le Downtown (Pensacola), mais pas seulement !

Les parapluies aux couleurs chatoyantes boostent le tourisme, en particulier durant la basse saison. Les gens viennent pour prendre des photos et profitent de l’installation temporaire pour faire du lèche-vitrine.

La balade sous un ciel bariolé pousse les touristes à découvrir les curiosités de la destination et à consommer les produits locaux. Il s’agit donc d’un véritable vecteur de dynamisme pour le secteur.